Przedłużony termin zgłoszeń na UNIWERSYTET LETNI: “Czynić sprawiedliwość – kiedy filozofia staje się polityczna”, 6-12.09.2015

24 cze, 2015; Aktualności Konferencje Ogłoszenia

TERMIN ZGŁOSZEŃ PRZEDŁUŻONY DO 1 LIPCA 2015
LIMITE DE DÉPÔT DES CANDIDATURES PROLONGÉ JUSQU’AU 1 JUILLET 2015

APPEL A CANDIDATURES
Université Européenne d’Été
Faire justice – quand la philosophie devient politique
Université de Varsovie, 6-12 Septembre 2015

ZAPROSZENIE NA UNIWERSYTET LETNI
Czynić sprawiedliwość – kiedy filozofia staje się polityczna
Uniwersytet Warszawski, 6-12 września 2015

L’Organisation Francophone pour la Formation et la Recherche Européennes en Sciences Humaines (OFFRES) lance un appel à candidatures pour la participation à l’Université européenne d’été Faire justice – quand la philosophie devient politique.

L’appel s’adresse aux doctorants, étudiants en master et jeunes enseignants des pays européens, tout particulièrement des pays d’Europe Centrale et Orientale.

Les étudiants et doctorants doivent remplir la fiche de candidature et envoyer à l’adresse ueevarsovie2015@gmail.com. La date limite pour la présentation des candidatures est le 25 juin.

Le programme sera partagé en conférences plénières qui auront lieu le matin et en six ateliers qui se deroulont parallèlement chaque après-midi.

Les coférenciers: Paul Antoine Miquel (Université de Toulouse 2 / Le mirail), Patrice Canivez (Université Charles de Gaulle, Lille 3), Ivan Vuković (Université de Belgrade), Andrzej Leder (Academie Polonaise des Sciences), Jean-Michel Salanskis (Université de Paris X Nanterre), Jacek Migasinski (Université de Varsovie), Corinne Enaudeau (professeur en classes préparatoires littéraires aux lycées Henri IV et Janson de Sailly), Nenad Ivić (Université de Zagreb), Maja Zorica (Université de Zagreb), Corneliu Bilba (Université de Iasi), Joanna Górnicka-Kalinowska (Université de Varsovie), Sylvain Laurens (EHESS), Teresa Święćkowska (Université de Varsovie).

Les directeurs des ateliers: Ondrej Švec (Université de Hradec Kralove), Chiara Mengozzi (Université de Hradec Kralove), Malgorzata Kowalska (Université de Bialystok), Michal Kozlowski (Université de Varsovie), Andrzej Leder (Academie Polonaise des Sciences), Ophelie Desmons (Université Charles de Gaulle, Lille 3), Loic Nicolas (Université Libre de Bruxelles), Barbora Geistova Cakovska ( Institut des Sciences forensiques de Bratislava), Orgest Azizaj (Université Paris VIII), Momchil Hristov (Université de Sofia), Diana Margarit (Université de Iasi), Alex Tofan (Université de Iasi), Maja Chmura (Université de Varsovie), Monica Murawska (Université de Varsovie), Blerta Hyska (Université de Tirana).

Argument Scientifique

L’Organisation Francophone pour la Formation et la Recherche Européenne en Sciences Humaines (OFFRES) propose comme thème de son Université européenne d’été 2015: Faire justice – quand la philosophie devient politique.

Les principales questions soulevées dans le débat sur la justice sont celles de la relation entre la liberté et l’égalité, entre l’intérêt individuel et l’intérêt collectif, entre l’expérience morale et la loi, entre la procédure formelle et la pratique sociale. Chacune des théories philosophiques de la justice est impliquée dans les plus larges contextes culturels, religieux, politiques et économiques, mais aussi, en se fondant sur certains aperçus pré-philosophiques et sur certaines traditions, elle les reconfigure à son tour.

L’enjeu principal de cet Université d’été est d’établir une cartographie des débats qui, sur l’idée de justice, ont lieu actuellement dans les discours non seulement philosophiques et juridiques, mais aussi religieux, économiques et politiques, et cela en tenant compte de leurs contextes culturels d’apparition, mais aussi de leurs applications institutionnelles et juridiques. Dans la perspective de ces derniers il surgit au moins trois groupes des problèmes:

- le probleme de la légitimité et de sa construction à travers la force politique de l’État;
- le rôle grandissant et l’autonomie croissante d’un «champ juridique professionnalisé et universalisé» parallèle à l’État (par ex. «légifération» de Cours suprêmes et de Tribunaux internationaux);
- la critique morale et politique incessante des monopoles juridique et étatique de la justice.

L’objectif de cette Université d’été serait donc de démêler les relations qui existent entre les conceptions morales et philosophiques de la justice, d’une part, et les discours religieux, politiques, économiques et judiciaires sur le même thème, d’autre part, dans le débat contemporain en Europe, en Pologne et, conformément aux visées du réseau OFFRES depuis sa fondation en 2001, en Europe centrale et orientale. Le projet de l’Université européenne d’été 2015 est de donner l’occasion, pour les ressortissants des différents pays mentionnés, de porter témoignage de l’expérience politique et sociale qu’ils ont eu à connaître, et d’examiner, à partir justement de la diversité de ces expériences culturelles, politiques et juridiques, les divers rôles qu’y joue la réflexion philosophique sur la justice.

Le thème proposé s’inscrit dans la continuité des questionnements multidisciplinaires conduits par le réseau OFFRES depuis sa création dans les Universités européennes d’été précédentes, lesquelles furent consacrées aux problèmes politiques et juridiques et aux rencontres de la pensée juridique et des sciences sociales («La Responsabilité. Droit et société, morale et politique», UEE Lille, 2001; «Droits de l’homme et civilisations», UEE Dubrovnik, 2002; «L’Europe à venir : sécularisation, justice, démocratie», UEE Cluj, 2006; «Usages des normes: savoirs, politique, société», UEE Saranda, 2008; «Nouvelles figures de l’Etat: violences, droit et société», UEE Toulouse, 2009). Ce thème rejoint aussi la recherche collective menée par certains membres du réseau depuis plusieurs années dans le cadre du programme thématique AUF «Aspects de l’État de droit et démocratie», dans un séminaire pluriannuel consacré, entre autres, aux transformations des cultures juridiques.

La méthodologie sera à la fois critique, comparative et interdisciplinaire : critique et comparative, parce qu’elle prendra en compte les théories philosophiques de la justice dans leur diversité, elle-même étroitement liée à la diversité des langues d’expression et des traditions philosophiques, dans l’objectif d’atteindre à un panel commun de concepts, de questions et, dans la mesure du possible, de réponses à ces questions. Interdisciplinaire, elle appellera les différents chercheurs à intervenir selon les méthodes d’investigation propres à leurs disciplines respectives, et dans la perspective des notions de justice propres à ces diverses disciplines, qu’il s’agisse des sciences religieuses, politiques, économiques ou juridiques.

Si nous choisissons pour titre «Faire justice – quand la philosophe devient politique», c’est pour deux raisons principales. Premièrement, nous partons en quête des médiations entre ceux qui construisent les modèles de justice, ceux qui cherchent à fonder une légitimité et ceux qui veulent seulement saisir la nature des pratiques dites de « justice». Ainsi nous visons, encore une fois au sein du réseau OFFRES, à faire marcher ensemble philosophie et sciences sociales. Deuxièmement, nous voulons souligner le caractère singulier, historique et événementiel – à la fois nécessaire et périlleux – de chaque acte par lequel la justice est faite, par les uns, au profit des autres et contre les autres.

FICHE DE CANDIDATURE
DESCRIPTIFS DES ATELIERS

Organisateurs:
Institut de philosophie, Université de Varsovie
Centre de civilisation française, Unversité de Varsovie
Resaeu OFFRES

Comité d’organisation:
Marcin Darma
Loic Nicolas
Arnaud François
Michal Sierminski
Radmila Jovanović
Michal Kozlowski
Malgorzata Kowalska